Français English
Le seul crime est d'être superficiel, tout ce qui est compris est bien
Florence Giroud

Cette première publication consacrée au travail de Florence Giroud apporte un éclairage précieux sur les différents aspects d’une pratique qui associe étroitement production plastique et aventure musicale. Au fil d’un long entretien avec la critique, commissaire d’exposition et éditrice, Camille Videcoq, Florence Giroud retrace les étapes successives de l’Opéra XXS, son projet musical au long cours, et en particulier la genèse de son 3e acte, Omertà. Elle évoque son rapport à la musique, à la voix, au concert comme forme artistique, à l’enregistrement, mais aussi sa manière de créer, de faire dialoguer sa pratique plastique et sa pratique musicale, les influences qui nourrissent son imaginaire et les thèmes qui traversent ses œuvres. Rappelant les fanzines et brochures DIY qui irriguent les scènes musicales pop, rock et expérimentale, l’impression Riso et la reliure deux points métal confèrent à l’ouvrage un caractère simple et élégant, en parfaite adéquation avec l’esprit et l’esthétique des œuvres de Florence Giroud et la culture visuelle et musicale dans laquelle elle s’inscrit. La parution de cette publication coïncide avec la sortie de l’album Omertà sur le label Standard In-Fi (http://www.standard-in-fi.com/).

20 pages - impression Riso 2/4 couleurs - 200 x 280 mm - 200 ex.
Conception graphique : Émilie Segnarbieux